RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET CREDIT D’IMPÔT : QU’EST-CE QUI CHANGE EN 2018 ?

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET CREDIT D’IMPÔT : QU’EST-CE QUI CHANGE EN 2018 ?

L’année 2018 marque un tournant dans le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) dans le bâtiment. En effet, avant que le dispositif ne soit transformé en un système de prime à partir de 2019, le crédit d’impôt va connaitre des modifications importantes tout au long de l’année. Explications.

 

Parlons tout d’abord des investissements qui sont désormais exclus du dispositif. Cela concerne les portes donnant sur l’extérieur et les volets isolants. Il faut rappeler que la TVA réduite à 5,50% sera maintenue jusqu’à la fin de l’année. Concernant les équipements maintenus dans le cadre du crédit d’impôt mais avec un taux de 15%, notons la présence des chaudières fioul à très haute performance énergétique (dont le seuil de performance doit atteindre au moins 91%) mais aussi les fenêtres dans le cas où celles-ci remplacent de menuiseries simples vitrages. L’acquisition de chauffe-eau thermodynamiques ou les pompes à chaleur dédiées à l’eau chaude sanitaire bénéficieront d’un crédit d’impôt mais pour des dépenses plafonnées à 3000 € TTC. Par ailleurs certaines prestations ont été rajoutés au CITE à un taux de 30% comme les coûts des équipements de raccordement à un réseau de chaleur quand ils sont facturés sous la forme de frais de raccordement mais aussi l’audit énergétique de votre logement, celui-là même qui doit vous donner les pistes pour l’amélioration de votre habitat et la réduction de votre facture énergétique.

Rappelons enfin que la version 2017 de ce dispositif peut toujours être appliquée en 2018 à la condition que le devis ait été signé en 2017 et qu’un acompte fut versé lors de cette période. Après le 30 juin 2018 la même méthode sera appliquée pour la période avant le 1ER juillet